Comment transformer une « mésaventure » en « aventure » en 5 étapes

May 27, 2018

 

Vous est-il déjà arrivé de vous lever un beau matin, de bonne humeur et de recevoir une nouvelle désagréable qui va changer définitivement le cours de votre journée, voire même, de votre vie ?

  • Votre collègue vient de vous informer officieusement qu'un plan de restructuration de l'entreprise où vous êtes employé(e) est en cours et des licenciements en vue ;

  • Le courrier contenant le rapport de votre dernier bilan de santé vient d'arrivé par la poste, les résultats ne sont pas au beau fixe ;

  • Votre conjoint(e) vient de vous annoncer sa décision unilatérale de vouloir divorcer ;

  • Vous venez de recevoir une facture salée à laquelle vous ne vous y attendiez pas ; 

  • Votre enfant rencontre des difficultés à l'école ;

  • Votre relation avec un membre de votre famille s'enlise...

La liste est non exhaustive ! Nous avons tous vécus, ici et là, une situation de ce genre et nous en vivrons certainement d'autres.

 

Alors, dans ces moments là, comment réagissez vous ? Quelle attitude adoptez vous ? Quelles émotions émergent en vous ? Quel est le sentiment qui s'éveille en vous ?

 

Fréquemment, nous avons l'impression que la vie s'acharne sur nous. Et la question ultime se manifeste comme un nuage noir poussé par les vents, recouvrant le soleil tant désiré : Pourquoi moi, qu'ai-je donc fais pour mériter ça ? 

 

Un voyage en Australie qui tombe à l'eau...

 

En ce qui me concerne, je me souviendrai toujours du mois d'octobre 1993, j'avais alors tout juste vingt-trois ans. De retour d'un voyage au Canada, où j'y avais effectué un emploi saisonnier dans la récolte du tabac, en Ontario, j'avais projeté avec un ami de repartir à l'aventure : destination l'Australie.

 

Mon travail saisonnier m'avait permis de gagner une belle somme de 20 000 francs et de pouvoir envisager sereinement la préparation et les dépenses pour mes nouvelles péripéties.

 

Le sac à dos, la tente, tous les ustensiles pour la route et le billet d'avion achetés, il ne nous restait plus qu'à obtenir notre visa de six mois pour le grand départ. Tout roulait comme sur des roulettes, l'euphorie était à son comble.

 

SAUF QUE dans mon plan parfait, je n'avais pas prévu que le mode de transfert d'argent par chèque international que j'avais choisi pouvait échoué et me retrouver sans le sous, avec en plus tous les achats en cours (aspect à double tranchant des cartes de crédit à débit différé).

 

En effet, lorsque je reçu l'information de ma banque qu'ils avaient eu un problème avec le transfert d'argent, je venais juste de revenir de l'ambassade d'Australie, le visa en cours de validation. Gardant mon sang froid, je le perdis rapidement lorsque ma conseillière conclut notre conversation en m'informant que le problème ne pouvait pas être résolu avant mon départ en Australie. Celui-ci allait certainement prendre plusieurs semaines, voire, plusieurs mois.

 

 

…et le ciel vous tombe sur la tête !

 

Le ciel venait de me tomber sur la tête, et sur la tête de mon ex-futur compagnon de route par la même occasion. Ma bonne humeur légendaire s'était éteinte pour être remplacée par la « Pauvre de moi » attitude.

 

La lourdeur du ciel encombré par les nuages sombres qui embrumaient mon esprit m'avait plongé dans une sorte de déprime. Certes, le premier choc fut l'annulation de mon voyage ; mais le second choc n'était pas des moindres, mon problème bancaire s'agravait.

 

Si toute fois, j'avais pu annuler le billet d'avion grâce à l'assurance voyage, mes achats en cours, eux, allaient bel te bien être débités au début du mois suivant (oups, retour de veste, voici le bon coté de la carte de crédit à débit différé). Il me restait donc environ trois semaines pour trouver un emploi et renflouer mon compte en banque ! 

 

Imaginez le contexte, je vivais dans un petit village de moins de 2000 habitants, sans moyens de locomotion, sans dossier de déposé dans une société d'intérim... bref, ce n'était pas gagné !

 

Y a t'il un pilote dans l'avion ?

 

Parfois, avez-vous déjà eu cette impression que vous n'êtes plus au commande de votre vie, et de vos choix ? En tout cas, à cette époque, et dans ce moment de turbulences que je vivais précisément, c'était le sentiment que j'avais !

 

Nous étions dimanche après-midi, je venais juste de me lever (oui... à cette époque, je n'avais pas encore ma routine quotidienne yoga, respiration et méditation, et mon art de vivre n'avait pas la même saveur que celui d'aujourd'hui, puisque le samedi soir avait été... bien trop arrosé) lorsque ma mère me demanda de venir les rejoindre dans le salon. Notre voisine était venue pour me proposer... un travail !!!

 

Son beau frère, ancien agriculteur en reconversion et en instance de divorce, avait fait l'acquisition d'un bureau de tabac-journaux à Poitiers. Novice dans le domaine de la vente, il recherchait crucialement une personne compétente pour le soutenir. Consciente de mes déboires et du fait que j'avais fait des études de commerce, notre chère voisine avait tout de suite pensé à moi. 

 

Les beaux jours reviennent, la Vie reprend un nouveau visage en amenant avec elle mon plus beau cadeau...

 

Ma conversation avec Jack s'était très bien passée. Non seulement il m'avait accordé une avance sur salaire, mais en bonus, il me mettait à disposition l'une de ses voitures.

 

La vie reprenait son cours. Ma conseillère repris contacte avec moi sous une dizaine de jours en m'annonçant qu'ils avaient retrouver l'erreur et que l'argent allait être verser sur mon compte au plus tard à la fin du mois en cours.

 

L'Australie oubliée, mon nouvel emploi pris en main, la routine avec les amis revenue, je ne me doutais pas que la vie m'avait réservé le plus beau cadeau de ma vie.

 

Au cœur de ma ville natale, dans ce petit bureau de tabac, j'allais faire la rencontre de l'amour de ma vie : Marie. Cette jolie demoiselle, venue faire ses études en biologie, allait devenir quelques années plus tard mon épouse, ma tendre aimée <3 … mais ceci est une autre histoire ! 

 

Est ce un bien ? Est ce un mal ?

 

Lorsque nous vivons des situations qui remettent en cause et ébranle notre zone de confort, nos désirs, nos attentes, nos plans, nos espoirs, il est alors très commun de les estampillier du label de « bien » ou de « mal », de « approprié » ou « pas approprié », de « correcte » ou pas « correcte », de « j'aime » ou « je n'aime pas », de « d'accord » ou « pas d'accord », de « bénédiction » ou de « malédiction » ?

 

Dans mon histoire vécue, j'avais vraiment eu l'impression que quelqu'un m'avait jeté un sort, ou que j'étais sous l'effet d'une malédiction, jusqu'au moment où ma perception de la situation a commençé à changer.

 

Si il ne s'était pas opéré une acceptation de la situation, une compréhension que l'issue finale n'était pas dans mes mains, un lacher prise émotionnel de l'attachement à mon désir, alors je me serai certainement entêté à ne pas voir les signes qui me disaient de changer de cap, de réorienter mes projets et ainsi de m'ouvrir à ce qui était bon pour moi, à ce moment là de mon évolution.

 

En fait, toute expérience de vie est une mine d'or qui nous offre beaucoup d'enseignements sur :

  • la vie elle-même, 

  • ma façon d'appréhender les situations, 

  • mon attachement envers mes attentes, 

  • mon aptitude à voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein, 

  • ma capacité à accepter et accueillir les situations sans les juger de « bien » ou de « mal », de « approprié » ou « pas approprié », de « correcte » ou pas « correcte », de « j'aime » ou « je n'aime pas », de « d'accord » ou « pas d'accord », de « bénédiction » ou de « malédiction » ;

  • ma capacité à redéfinir mes concepts et mes croyances ;

  • ma faculté à élargir mon champs de perception et ma zone de confort ;

  • mes possibilités à m'ouvrir à « ce qui est le mieux pour moi, pour mon évolution ». 

Les 5 étapes pour transformer une « mésaventure » en « aventure » :

 

Lorsqu'une situation difficile se produit dans votre vie, vous pouvez utiliser ces 5 étapes, que j'utilise, pour tourner une situation en votre avantage :

  • ETAPE 1 : arrêter de labelliser les situations que nous vivons

    Aujourd'hui, dans l'agroalimentaire, il y a des producteurs de pommes qui ont créé des labels, et chaque pomme, qui est produite, doit, pour être mise sur le marché correspondre à des normes : la taille, la grosseur, la couleur, la texture...

    Si par malheur une pomme ne correspond pas à cette norme alors elle n'est pas exploitable. N'ayant pas reçu le « label » tant recherché, elle ne sera pas mise sur le marché. Et pourtant, cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas comestible, qu'elle n'est pas cuisinable, non, cela veut dire qu'elle n'est pas aux normes, tout simplement.

    C'est ce que nous faisons avec les situations que nous vivons, nous les passons à travers nos filtres, que sont nos croyances, nos jugements, nos concepts, nos attentes... nos normes.

    Et si une situation ne correspond pas à notre système établi, alors nous la rejetons, sans lui laisser le temps de nous montrer ce qu'elle a à nous offrir. En stopant ce mécanisme de labelliser les situations que nous vivons, alors nous vivons chaque situation telle qu'elle est et non telle que nous aimerions qu'elle soit.
     

  • ETAPE 2 : Voir au delà du cadran de son radar 

    Nous savons tous comment fonctionne un radar, vrai ? Le cadran du radar nous permet de nous tenir informé de ce qui se trouve dans un périmètre bien précis.

    Si un objet se trouve hors de ce périmètre perceptible par le radar, celui-ci ne peut pas vous le montrer, et vous informer de sa présence ; ce n'est pas pour autant que vous pouvez en conclure que l'objet n'existe pas. En élargissant notre champs de perception de la situation, et en restant dans l'accueil de ce qui s'en vient, nous laissons la possibilité à tout un champ de potentiel d'exister et de pouvoir se manifester.

     

  • ETAPE 3 : Tourner la pièce de monnaie

    Lorsque nous prenons une pièce dans notre main, il n'est possible de voir très distinctement qu'une face à la fois. Nous pouvons tourner encore et encore la pièce, il nous sera possible de ne voir qu'une seule face.

    L'une des faces ne peut exister sans l'autre, et pourtant, elles ne sont visibles que séparemment. Dans chaque situation, il en va de même, il y a toujours une face cachée à ce que nous vivons. Quels que soit la situation qui se produit, le sentiment qui s'en dégage, libre à nous de s'ouvrir à elle et de découvrir ses bons côtés. 

     

  • ETAPE 4 : booster son énergie pour voir le verre à moitié plein 

    Stressé et tendu, il est très probable que la tendance sera de voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein. Cette étape est alors fondamentale pour transformer une « malchance » en « fortune ».

    Lorsque notre taux d'énergie est bas, notre perception et notre compréhension des situations sont altérées. Il est donc important d'augmenter notre taux d'énergie vitale à l'aide de pratiques de yoga, de respiration et de méditation. 


    Cela peut être également en faisant du sport, en prenant un bon repos, en faisant attention à sa nourriture ou en recevant un bon massage. À ce stade, toutes les pratiques qui nous amènent plus de détente et de sérénité sont bonnes.
     

  • ETAPE 5 : Faire confiance en la vie - ce qui nous arrive est toujours pour le mieux

    Cette étape n'est pas toujours facile à intégrer ou à mettre en pratique, néanmoins, elle est une étape essentielle dans le succès du processus de tourner une situation malencontreuse à notre avantage.

    Prendre conscience que la Vie à travers les différentes expériences qu'elle nous amène, prend soin de nous, de notre évolution. Il y a de ces moments où l'adversité et les difficultés ont été à leur summun et pourtant, la richesse de ces expériences a été et reste encore inestimable. 

Ces 5 étapes, découvertes lors de mon cheminement et mises en pratique dans mon quotidien, sont de grandes valeurs. Elles ont été une vraie révélation. Elles nous permettent :

  • de vivre notre vie à 100%,

  • de rester ouvert et attentif,

  • d'accueillir ce que la vie a de mieux à nous offrir.

Dans un prochain post nous explorerons la notion de « jugement ». Comment reconnaître les jugements positifs et ceux qui sont nocifs.
 

ET VOUS ?
 

Je suis certain que chacun d'entre vous avez une belle expérience où vous avez réussi à transformer une « mésaventure » en « aventure », alors : 

  • soyez généreux, 

  • partagez votre histoire dans la partie des commentaires 

  • racontez nous les astuces, conscientes ou insconscientes, que vous avez utilisé pour changer votre perception de la situation.

Vous avez aimez ce post...
 

MERCI DE LE PARTAGER SUR VOS RESEAUX ET A TOUS VOS AMIS, et à très bientôt sur le blog En Quête de Sagesse ...

 

A LIRE : si vous aimez les contes, je vous invite à télécharger une histoire que Lao Tseu aimait raconter, celle du pauvre paysan chinois et de son cheval blanc

Please reload

Liste de diffusion
Posts récents
Please reload

Découvrez
l'album 
sagesse
Contactez-moi

Mobile (France): +33 6 63 73 64 30

Mobile (Ecosse): +44 77 1637 1899​

contact@stephaneayrault.com

www.stephaneayrault.com

  • Noir Icône iTunes
  • Spotify noir Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

© 2017 by Stéphane Ayrault